Château Castera

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

CHÂTEAU CASTERA

2015

CRU BOURGEOIS

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

Sans caractère exceptionnel, l’hiver 2014-2015 fut l’un des plus doux des trente dernières années. Le froid s’est pourtant installé pendant un mois avec 14 jours de gel en février. Le mois de mars fut moins arrosé que la normale, suivit de très belles conditions au mois d’avril offrant un débourrement régulier. Les périodes chaudes et plus fraîches s’alternèrent jusqu’à la fleur. L’été très chaud fut ponctué par des pluies substantielles après le 21 août induisant un grossissement des baies. Septembre, sec mais sans chaleur excessive et octobre, tout aussi ensoleillé, terminèrent la dernière phase de maturation en améliorant l’extraction des composés colorés sans perte excessive d’acidité.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Une belle couleur grenat aux reflets brillants et d’une grande intensité. Le nez marqué par des notes de crème de cassis évolue à l’agitation sur des arômes légèrement fumés et boisés teintés d’épices douces et de fruits noirs compotés. La réglisse y apporte une fraîcheur certaine. En bouche l’attaque douce et chaleureuse est très agréable. Le milieu de bouche ample et soyeux n’efface pas une belle structure tannique qui lui donne du caractère. L’ensemble est très équilibré harmonieux, finit sur une dominante de cerises « kirshé ». C’est un vin élégant et typé.

DATES DE VENDANGES

23 Septembre – 08 Octobre
Télécharger la fiche technique

Château Castera

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

CHÂTEAU CASTERA

2014

CRU BOURGEOIS

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

L’évènement marquant à Castéra fut la grêle dans la nuit du 8 au 9 juin 2014 qui détruisit un tiers de notre vignoble. Les parcelles qui échappèrent à ce cataclysme offrirent une floraison dans les derniers jours de mai. L’évolution fut ralentie par des mois de juillet et août plutôt frais pour la saison, avec quelques précipitations. L’exceptionnel mois de septembre, chaud, sec et ensoleillé permit à 2014 de gommer le retard pris. Un octobre estival, chaud, peu arrosé autant que lumineux compléta le manque. Ainsi, avec son bilan climatique mitigé jusqu’à fin août, 2014 ne peut prétendre au rang des plus grands millésimes de bordeaux rouges, mais comptera parmi les millésimes de grande qualité. Septembre et octobre l’ont sauvé au-delà des espérances notamment grâce à de très beaux Cabernets.

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

En dépit du mois d’août médiocre mais grâce au mois de septembre, qui fut chaud, sec et lumineux, une des  conditions d’un grand millésime de rouge fut en partie satisfaite en 2014 avec la maturation complète des différents cépages. D’autant qu’octobre, tout aussi exceptionnel, prolongea l’été en automne et assura la fin de maturation des cabernets. Les merlots ont bien résisté grâce aux argilo-calcaire, leurs permettant de bénéficier d’une réserve d’eau durant la période sèche de pré-vendanges.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Couleur grenat soutenue, disque rouge. Le nez est dominé par des notes fumées et grillées qui évoluent vers des petits fruits rouges et notamment des cerises kirshées. Un joli volume en bouche structuré par des tannins harmonieux, pleins et très charnus. Des arômes de cerises et de petits fruits roncier. Une belle fraîcheur en finale qui donne un coté aérien au vin.

DATES DE VENDANGES

29 Septembre – 17 Octobre
Télécharger la fiche technique

Château Castera

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

CHÂTEAU CASTERA

2013

CRU BOURGEOIS

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

Avec un printemps humide provoquant une floraison tardive et une coulure généralisée, les orages violents  de fin juillet-début août empêchant l’arrêt de croissance de la vigne avant la véraison, un climat humide et doux de septembre et octobre, 2013 achoppe donc sur les facteurs essentiels de la qualité d’un millésime de rouge. L’alternance des nuits fraiches et des journées chaudes de fin d’été permit néanmoins une synthèse d’anthocyanes suffisante.
Il était donc possible d’élaborer des vins colorés et fruités, à  condition de respecter les règles suivantes : bien sélectionner les terroirs appropriés, pratiquer des travaux en vert minutieux, des rendements relativement faibles, des raisins sains très bien triés, des vendanges rapides, des vinifications précises. Si, sous un tel climat, la grande année était hors de portée, nous avons pu  néanmoins produire, sur certains terroirs, avec bon sens et expertise, de petites quantités de vins rouges plaisants, c’est à dire capables de plaire aux amateurs de Médoc.

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Il est toujours hasardeux de se prononcer sur le futur gustatif des vins rouges au tout début de leur élevage, surtout dans un millésime tardif. À l’évidence, les conditions climatiques de 2013 ne permettaient pas de faire un grand millésime. Néanmoins, grâce à un été chaud et très ensoleillé, il fut possible de faire en petites quantités un vin  très plaisant et assez coloré, charmeur, aux tanins souples, possédant la fraîcheur que goûtent les amateurs de Bordeaux.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Jolie robe de couleur framboise aux reflets violine. Le nez est marquée par les fruits rouges et noirs (cassis frais) avec une fine touche boisée et vanillée. Belle fraicheur mentholée et poivrée à l’agitation. L’attaque est souple et croquante avec un milieu de bouche gourmand.
Les tannins sont fins et très agréables. L’ensemble apporte un plaisir immédiat.

DATES DE VENDANGES

02 Octobre – 15 Octobre
Télécharger la fiche technique

Château Castera

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

CHÂTEAU CASTERA

2012

CRU BOURGEOIS

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

Après un mois de décembre doux et arrosé, le début de l année 2012 fut sec et froid.
Avec 15 gelées matinales, et une température moyenne inférieure à la normale de cinq degrés, février fut particulièrement froid.
Mars alterna des périodes douces, en milieu et fin de mois, et des épisodes frais mais toujours sans pluies. S en vient ensuite un début de printemps pluvieux qui provoquera un début de croissance ralentie par ce climat.
Malgré des conditions thermiques plus favorables en Mai, les premières fleurs sont apparues tardivement. Avec un mois d Août sec et chaud, la vigne rattrapa son retard.
Ces conditions météorologiques continueront jusqu en septembre qui seront propices à la bonne maturation des raisins. Un début d automne perturbé qui a imposé des vendanges rapides, malgré tout, la récolte s?est déroulée dans les temps laissant place à une production diminuée mais de qualité.

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Les merlots situés sur les argilo calcaire furent véritablement réussis.
Ils sont colorés, fruités, denses et suaves. Leurs rôles ont été déterminants dans les assemblages, comme le furent également les cabernets francs.
Les cabernets sauvignons ont eu plus de mal à arriver à maturité. Toutefois ceux qui sont situés sur le terroir d Ordonnac qui a bien résisté à la sécheresse estivale, donnèrent des résultats satisfaisants.
Quant aux petits verdots ils sont bons, sans être exceptionnels.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Le nez est net de bonne intensité. Très frais, fruits rouges, épices et amandes fraiches. Une touche de sous-bois.
En bouche l’attaque est souple évoluant vers une structure tannique agréable et tendre. C’est un vin chaleureux et rond aux tannins soyeux.
La finale est longue sur le fruité cerise légèrement mentholé. Vin très plaisant dominé par le fruit et la fraicheur.

DATES DE VENDANGES

08 Octobre – 18 Octobre
Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

Médaille d’or Concours de Bordeaux 2015

Decanter WWA 2105

Bettane + Desseauve 2015

89/100 – Gilbert & Gaillard

Belle robe soutenue aux reflets jeunes. Nez plutôt engageant mariant notes fruitées et boisées. La bouche affiche une belle structure, des tanins enrobés de fraîcheur. La finale reste fruitée et très tonique. Un millésime en pleine force de l’âge.

Château Castera

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

CHÂTEAU CASTERA

2011

CRU BOURGEOIS

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

L’hiver 2011 est marqué par un déficit pluviométrique (150 mm par rapport aux 30 dernières années) et par un froid plus présent (-3°C en moyenne).
Le printemps 2011 est exceptionnellement doux et particulièrement en avril, ce qui favorise une pousse rapide et précoce de la végétation (10 jours d’avance en moyenne par rapport à 2010).
La floraison et la nouaison se passe très bien et rapidement sous un climat très sec. Ce déficit hydrique donne lieu à un début de sécheresse. La précocité du cycle végétatif fait cependant apparaître les premières baies verrées début juillet, soit avec un mois d’avance sur 2010.
Le mois de juillet connaît une pluviométrie supérieure aux normales saisonnières et des températures assez fraîches (19°C en moyenne).
Ce climat ralentit la véraison, même si elle se termine début août, là encore avec beaucoup d’avance, mais permet de compenser le déficit hydrique du printemps.
Malgré tout, le beau temps revient au mois de septembre, permettant ainsi de vendanger chaque parcelle à sa maturité optimum, et ce avec 10 à 15 jours d’avance en moyenne.

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Le climat de septembre a permis d’obtenir des maturités phénoliques, technologiques et gustatives très satisfaisantes.
Les vinifications ont permis de retrouver cet équilibre et d’exprimer pleinement la qualité du terroir.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

En bouche, l’attaque est bien équilibrée et riche qui évolue vers une finale avec des tanins soyeux bien présents.
La structure de ce vin lui permettra de garder son équilibre dans le temps pour finir par réveler sa finesse et son élégance.

DATES DE VENDANGES

15 Septembre – 29 Septembre

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

Médaille de bronze Concours de Bordeaux 2015

Decanter Commended 2014

SWA 2016

Lauréat de la Coupe des Crus Bourgeois 2014

14/20 – Bettane et Desseauve

Solidement construit, tannin robuste avec ce qu’il faut de suavité. Style traditionnel.

14,5/20 – Gault & Millau

Ce cru bourgeois présente toutes les qualités de ce beau milésime avec un nez qui s’appuie sur les baies rouges, une texture douce avec juste ce qu’il faut comme trame tannique pour donner de la tenue en bouche. La finale s’agrémente d’une note de violettes.

15,5/20 – Le Point

Grande pureté de fruit, savoureux, onctueux, poivre, floral, délicat, tanins fins, poudrés, harmonieux, complet.

88/100 – Gilbert & Gaillard

Robe rouge franc. Nez mûr, délicat, délivrant un fruit ciselé. En bouche une matière fondue, des arômes nets. Un ensemble corpulent, finale encore ferme. Un vin bien construit qui pourra voyager dans le temps.

90/100 – Wine Enthusiast

Les arômes de prunes mûres offrent un caractère riche à ce vin. Une belle structure tannique sur les arômes de groseilles. Vin avec un fort potentiel, à boire d’ici 2018.

87,5/100 – Tasted 100% Blend

Couleur profonde, robe pourpre. Le nez nous révèle le bois neuf, des notes grillées, des fruits rouges et noirs et des arômes d’épices. Beau volume en bouche, des tannins ronds, une vive fraicheur, des arômes de cassis et de prunes. Une belle longueur et une finale agréable.

Château Castera

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

CHÂTEAU CASTERA

2010

CRU BOURGEOIS

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

Marqué par trois vagues de froid, mi-décembre début janvier et mi-février l’hiver 2010 fut aussi gris long et rigoureux que le fut celui de 2009.
Du mois de mars au mois de mai, les températures ne dépassèrent jamais les normales saisonnières, occasionnant un débourrement avec un léger retard.
Le retour du beau temps au mois de juin favorisa une floraison relativement rapide suivit d’une nouaison satisfaisante, juillet fut chaud avec des minimales élevées.
La véraison a commencé vers le 10 août et la maturation fut idéale pour tous les cépages grâce à un mois d’août et de septembre exceptionnellement secs.
2010 fut le millésime le plus sec de la décennie, la moyenne de pluviométrie dépassant à peine les 50mm. Des vendanges idéales du début à la fin nous permirent de cueillir chaque cépage et chaque parcelle à sa maturité optimum.

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Le temps sec et ensoleillé ainsi que les nuits fraiches ont favorisés la maturité phénolique. Nous avons dû attendre le moment propice pour gommer le décalage entre la maturité de la pulpe et la maturité de la pellicule. Le 2010 fait partie des grandes réussites du Château Castera. Sa couleur profonde, la complexité des arômes et l’intensité de son fruit en font une valeur sûre de la propriété.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

D’une belle teinte pourpre foncée, ce vin dégage au nez des arômes de cassis et de violette, accompagnés par des senteurs de pain grillé et de vanille.
En bouche la dégustation se poursuit par une attaque charnue et souple, laissant place à un milieu de bouche dense et structuré.
La finale élégante et persistante est relevée par des arômes d’élevage finement fondus.
La puissance et la complexité de ce vin lui permettront d’avoir une grande longévité tandis que sa finesse nous donnera la possibilité de le déguster dès aujourd’hui.

DATES DE VENDANGES

30 septembre – 18 octobre

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

Concours des Vins de Bordeaux 2013

Médaille de bronze

Decanter WWA 2013

Médaille d’argent

Guide Hachette des Vins – 2014

Le vin s’annonce par une belle robe d’un rubis limpide, avant de retenir l’attention par son bouquet bien équilibré entre fruité et toasté, comme par son palais à l’attaque séduisante et gourmande, ample, soutenu par des tanins fondus et par une jolie finale épicée. Un médoc d’une réelle harmonie, à déguster d’ici 2015-2016, sur un confit de canard aux navets par exemple.

89/100 Robert Parker – eRobertParker.com

Robe soutenue d’un rouge encore jeune. Nez très élégant de fruits noirs soulignés de notes fumées. En bouche une jolie matière, des tannins fondus, un ensemble très élégant. Finale aux tonalités réglisses caractéristiques de l’appellation.

88/100 Tasted 100% Blind

Robe d’un rubis sombre. Le nez est mûr avec une touche boisée, des arômes de prune, cassis et des notes d’épices. La bouche a eu une bonne concentration en fruits, quelques notes végétales, des tannins ronds et une belle longueur. Malgré la jeunesse, le vin a un potentiel intéressant. MDM: Robe pourpre avec des reflets violets. Un nez discret avec des fruits retenus. Une bouche timide mais bien structurée néanmoins.

88/100 Gilbert & Gaillard

Robe grenat soutenu, bel éclat. Nez net, intensément fruité, mariant la groseille, le cassis. En bouche une belle structure, beaucoup de sève, de fraîcheur. On retrouve le fruit du nez délicatement souligné d’une touche réglissée. Un millésime harmonieux.

Château Castera

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

CHÂTEAU CASTERA

2009

CRU BOURGEOIS

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

Un des hivers les plus rigoureux depuis vingt ans, le début d’année 2009 a laissé le souvenir d’une tempête dévastatrice le 24 janvier, mais aussi d’une période de grand froid tout début janvier marquée par des gelées nocturnes dépassant les -10°C.
Il fallut attendre la fin février pour revenir à un temps calme et ensoleillé. Le débourrement débuta fin mars/début avril après un mois de mars relativement sec. Le mois d’avril a offert des flux très changeant avec une pluviométrie importante.
A contrario, mai prit des couleurs d’été, une deuxième quinzaine très chaude marquée par des orages fréquents. Le mois de juin offrît des conditions idéales pour une floraison qui débuta au Château Castera la deuxième semaine.
S’en suivit un très bel été avec des journées chaudes mais pas caniculaires et des perturbations peu fréquentes. L’absence de pluie fin juillet ralentît un petit peu la croissance de la vigne pour arriver à une véraison vers la mi-août.
En septembre et octobre l’été continua : soleil, chaleur et sècheresse dominèrent, ce qui permît d’atteindre sereinement une très belle maturité de la vendange.

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Le temps sec et ensoleillé et les nuits fraîches ont permis une maturation lente et régulière des pellicules. Ainsi la maturité phénolique de la peau et des pépins a pu être atteinte sans problèmes.
Les fermentations alcooliques furent relativement lentes, pour se terminer sur un vin donnant un degré d’alcool supérieur à 13,5%. L’équilibre et la puissance aromatique caractérisent parfaitement cet exceptionnel millésime 2009.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Nez complexe de fruits noirs (cassis, mûres) et de cerises. Des odeurs de pots de confitures teintées de notes d’épices douces (cannelle, vanille) et de café.
En bouche l’attaque est souple et chaleureuse, caractérisée par un équilibre entre puissance et fraîcheur. La cannelle et la cerise noire s’entremêlent laissant apparaître des tannins d’une grande maturité, suaves et puissants.
L’ensemble est harmonieux, la finale est longue et laisse présager un très bel avenir.

DATES DE VENDANGES

06 Octobre – 18 Octobre

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

Concours de Bordeaux, 2013

Médaille d’or

Decanter 2013

Médaille d’argent

14/20 Bettane + Desseauve

L’ex-propriété d’Alexis Lichine, reprise en 1983 par deux fous de vin, Dieter Tondera et Carl E Press, a subi des travaux colossaux tant dans la vigne que dans le chai. Pas un coin où la truelle ne soit pas passée ! Il s’exprime par un grand classicisme et dans un style tonique, avec son bouquet toasté, sa bouche fruitée et charnue, aux tanins friands et vifs. Apogée de 2015 à 2019.

15/20 Le Figaro Vin

Un vin dense, droit, austère, belle longueur, du fruit, belle concentration.

89/100 Gilbert & Gaillard

Robe soutenue d’un rouge encore jeune. Nez très élégant de fruits noirs soulignés de notes fumées. En bouche une jolie matière, des tannins fondus, un ensemble très élégant. Finale aux tonalités réglisses caractéristiques de l’appellation.

87/100 Robert Parker – eRobertParker.com © The Wine Advocate

« Un excellent Cru Bourgeois fait à partir d’une base de 65% de Merlot et de Cabernet Sauvignon. Ce vin est délicat, séduisant et souple en aromes de fruits.
Le nez est principalement axé sur la groseille et les fruits rouges avec des notes de feuilles de tabac et de pierres. »

International Wine Challenge

Des arômes classiques du Médoc mêlant la minéralité et les fruits noirs mûrs. Une structure complexe. Une fin de bouche souple menant vers une belle maturité.

Château Castera

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

CHÂTEAU CASTERA

2008

CRU BOURGEOIS

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

À l’image de celui de 2007, l’hiver 2008 fût doux. Janvier et février sont marqués par une exceptionnelle douceur avec pratiquement aucune précipitation. En revanche, mars fût frais avec des précipitations élevées, retardant ainsi le débourrement de la vigne. Avec un printemps marqué par des fluctuations entre températures et précipitations, le déficit en chaleur a ralenti le développement de la végétation ainsi que la floraison qui ne s’est terminée que fin juin.

La fraîcheur prolongéedu mois de juillet et les températures d’août supérieures aux normales saisonnières ont permis aux raisins d’effectuer leur maturation et de diminuer un peu le retard pris au printemps.
Septembre fût marqué par quelques pluies qui n’ont altéré en rien cet excellent millésime 2008.

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Les conditions anticycloniques de septembre et les faibles rendements des journées chaudes et des nuits fraîches pendant les vendanges, ont contribué à produire un vin très coloré au fruit éclatant dont la structure et la trame tannique sont dignes d’un très bon millésime.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

De couleur rubis intense, ce millésime 2008 possède une robe étincelante et nette. Le nez est vraiment marqué par des arômes de fruits rouges qui restent frais.
Après agitation, on remarque des notes épicées agréables telle la vanille ou la cannelle.

L’attaque en bouche est fraîche et aromatique, le palais est bien rempli par des tannins fins et soyeux. Ce vin possède un très bon équilibre ainsi qu’une très bonne structure tannique.
Le second nez révèle des odeurs de sous-bois avec encore une fois des épices marquées.

La finale est très longue en bouche avec un léger boisé. Un millésime très bien fait, qui en surprendra plus d’un, à déguster dès à présent.

DATES DE VENDANGES

06 Octobre – 18 Octobre

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

Concours des Vins de Bordeaux 2010

Médaille d’argent

Decanter WWA, 2011

Médaille de bronze

Élu Coup de Cœur Belgique, 2014

87/100 – Gilbert & Gaillard

« Robe grenat, encore jeune. Nez sur le fruit évoquant les petites baies rouges. En bouche une belle matière, des tannins polis, des arômes mûrs, nets et persistants. Un Médoc aux arômes croquants, déjà très plaisant. Dégustation optimale : 2013 »

Le Guide Hachette des Vins

Si le titre de château est parfois un peu usurpé, il se justifie ici pleinement. Quant au vin, il exprime sa personnalité par une jolie couleur rubis, avant de délivrer des senteurs de sous-bois et de fruits rouges confiturés. Suave et fruitée, l’attaque laisse la place à une matière plus tannique qui appelle deux ou trois ans de patience avant d’ouvrir cette bouteille sur un foie de veau à la vénitienne.

Marquis de Castera

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

MARQUIS DE CASTERA

2010

MEDOC

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

Marqué par trois vagues de froid, mi-décembre début janvier et mi-février l’hiver 2010 fut aussi gris long et rigoureux que le fut celui de 2009.

Du mois de mars au mois de mai, les températures ne dépassèrent jamais les normales saisonnières, occasionnant un débourrement avec un léger retard.

Le retour du beau temps au mois de juin favorisa une floraison relativement rapide suivit d’une nouaison satisfaisante, juillet fut chaud avec des minimales élevées.

La véraison a commencé vers le 10 août et la maturation fut idéale pour tous les cépages grâce à un mois d’août et de septembre exceptionnellement secs.

2010 fut le millésime le plus sec de la décennie, la moyenne de pluviométrie dépassant à peine les 50mm. Des vendanges idéales du début à la fin nous permirent de cueillir chaque cépage et chaque parcelle à sa maturité optimum.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Son nez est ouvert sur les fruits noirs (cassis-cerise) avec une touche élégante de boisé. Le nez se développe sur des épices douces de vanille et de réglisse. L’attaque est souple et ample, beaucoup de fraicheur en milieu de bouche qui évoque le fruit (cerise juteuse).

Les tannins sont charnus et la persistance aromatique est assez longue. Très agréable à boire dès maintenant.

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

Concours Général de Paris, 2013

Médaille de Bronze

SWA, 2015

Argent

International Wine Challenge – Bronze

Un vin mature et savoureux avec une agréable touche de fumé.

Marquis de Castera

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

MARQUIS DE CASTERA

2009

MEDOC

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

Les grandes amplitudes thermiques de l’arrière saison ont permis d’obtenir d’excellentes maturités phénoliques et gustatives des baies de raisin. Les fermentations alcooliques et malolactiques se sont parfaitement déroulées, donnant un vin équilibré et fruité, illustant tout le très fort potentiel de ce millésime 2009.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Le nez est assez complexe où des arômes de fruits mûrs sont soutenus par des notes de torréfaction.

La bouche est souple et harmonieuse. Le fruit est bien présent et apporte de la rondeur. Le boisé fin et léger est mis en relief par des tannins fondus et agréables, amenant une belle complexité aromatique.

Potentiel de garde : 3-5 ans.

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

Bordeaux Coup de Coeur Belgique

85/100 – Gilbert & Gaillard

Robe soutenue, légèrement épanouie. Nez d’abord fruité évoquant la griotte qui évolue vers des notes de réglisse. En bouche un vin peu corpulent aux tanins très fondus et proposant les mêmes arômes typés.

Bourbon La Chapelle

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

BOURBON LA CHAPELLE

2014

MEDOC

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Seconde propriété du Château Castera, le Château Bourbon la Chapelle provient exclusivement du vignoble.
Le terroir argilo-calcaire est recouvert d?une fine couche de grave de type pyrénéenne.
Les raisins sont sélectionnés sur table de tri. L’extraction raisonnée permet l’obtention de tanins souples qui, associés à une macération relativement courte, confèrent à ce vin un fruité exceptionnel.
Le Château Bourbon la Chapelle est élevé sous bois pendant 6 mois. Cet élevage en douceur permet d’obtenir un boisé discret et élégant qui laisse s’exprimer le fruit du raisin.

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

87/100 – Gilbert & Gaillard

Belle robe soutenue, reflets rouges vifs. Nez net de fruits mûrs assortis d’une tonalité délicatement épicée. En bouche un vin plutôt souple, fondu, net, qui met en valeur des arômes francs où dominent le fruit et les épices.

Bourbon La Chapelle

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

BOURBON LA CHAPELLE

2013

MEDOC

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Seconde propriété du Château Castera, le Château Bourbon la Chapelle provient exclusivement du vignoble.
Le terroir argilo-calcaire est recouvert d?une fine couche de grave de type pyrénéenne.
Les raisins sont sélectionnés sur table de tri. L’extraction raisonnée permet l’obtention de tanins souples qui, associés à une macération relativement courte, confèrent à ce vin un fruité exceptionnel.
Le Château Bourbon la Chapelle est élevé sous bois pendant 6 mois. Cet élevage en douceur permet d’obtenir un boisé discret et élégant qui laisse s’exprimer le fruit du raisin.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

La bouche est souple, groseille et framboise, acidulée. L’ensemble est équilibré et croquant, souligné par des tanins souples. Belle longueur, vin friand qui laisse une bouche agréable et fraîche.

Télécharger la fiche technique

Bourbon La Chapelle

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

BOURBON LA CHAPELLE

2012

MEDOC

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Seconde propriété du Château Castera, le Château Bourbon la Chapelle provient exclusivement du vignoble.
Le terroir argilo-calcaire est recouvert d?une fine couche de grave de type pyrénéenne.
Les raisins sont sélectionnés sur table de tri. L’extraction raisonnée permet l’obtention de tanins souples qui, associés à une macération relativement courte, confèrent à ce vin un fruité exceptionnel.
Le Château Bourbon la Chapelle est élevé sous bois pendant 6 mois. Cet élevage en douceur permet d’obtenir un boisé discret et élégant qui laisse s’exprimer le fruit du raisin.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Le nez sur le fruit avec un léger coté boisé au premier nez, qui s’intensifie après agitation et amène de la complexité.
L’attaque est souple. On retrouve en bouche ces arômes de fruits rouges, avec un léger coté toasté bien fondu. Les tanins sont mûrs et déjà bien intégrés.
Vin tout en souplesse et bien équilibré. La finale est agréable et nous donne envie d’y regoûter. Vin à boire dès maintenant.

Télécharger la fiche technique

Bourbon La Chapelle

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

BOURBON LA CHAPELLE

2011

MEDOC

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Seconde propriété du Château Castera, le Château Bourbon la Chapelle provient exclusivement du vignoble.
Le terroir argilo-calcaire est recouvert d?une fine couche de grave de type pyrénéenne.
Les raisins sont sélectionnés sur table de tri. L’extraction raisonnée permet l’obtention de tanins souples qui, associés à une macération relativement courte, confèrent à ce vin un fruité exceptionnel.
Le Château Bourbon la Chapelle est élevé sous bois pendant 6 mois. Cet élevage en douceur permet d’obtenir un boisé discret et élégant qui laisse s’exprimer le fruit du raisin.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Brillante et limpide, la robe est d’une belle couleur cerise aux reflets violets caractérisant sa jeunesse. Le nez est net et d’une bonne intensité.
Il se distingue par des notes de fruits noirs et rouges ainsi que des fines notes boisées. La framboise, la groseille et une touche d’amandes vertes s’expriment à l’agitation.
En bouche, l’attaque est souple et évolue vers une structure avec de corps et du fruité.
Les tanins sont doux et plein de fruits avec une belle finale équilibrée et une légère touche boisée qui donne à ce vin un plaisir de dégustation immédiat.

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

86/100 – Guide des Vins Gilbert & Gaillard

Belle robe d’un rouge franc. Nez associant les fruits rouges à une tonalité vanillée. En bouche un vin souple, sur le fruit, où l’on retrouve cette touche finement épicée qui persiste en finale.

Bourbon La Chapelle

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

BOURBON LA CHAPELLE

2010

MEDOC

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Seconde propriété du Château Castera, le Château Bourbon la Chapelle provient exclusivement du vignoble.
Le terroir argilo-calcaire est recouvert d?une fine couche de grave de type pyrénéenne.
Les raisins sont sélectionnés sur table de tri. L’extraction raisonnée permet l’obtention de tanins souples qui, associés à une macération relativement courte, confèrent à ce vin un fruité exceptionnel.
Le Château Bourbon la Chapelle est élevé sous bois pendant 6 mois. Cet élevage en douceur permet d’obtenir un boisé discret et élégant qui laisse s’exprimer le fruit du raisin.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

D’une couleur rubis brillante, ce 2010 nous offre un nez d’une très jolie intensité, avec des notes de cerise et de bois toasté.
En bouche, ce vin est rond, avec des tanins veloutés et une finale soyeuse marquée par des arômes gourmands de fruits noirs mêlés à des épices.

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

Bordeaux Coup de Coeur Allemagne

87/100 – Wine Spectator

Les arômes de mûres et de cassis sont soutenus par d’élégantes notes fumées. Une longueur en bouche persistante. Peu de complexité mais beaucoup de caractère. A boire maintenant jusqu’en 2014.

15.5/20 – Revue des Vins de France

Très joli médoc franc, vif et plein de fruit. S’il ne se démarque pas par une concentration énorme, il possède un caractère profondément médocain, continu et « coulant ». Un vrai « Bordeaux » sans prétention mais propice au plaisir !

87/100 – Gilbert & Gaillard

Robe soutenue, reflets jeunes. Nez de fruits rouges et noirs soulignés d’une tonalité boisée légèrement grillée. En bouche une attaque charnue, une évolution fraîche. Un vin gourmand aux accents fruités et réglissés persistants. Un style très convivial.

Bourbon La Chapelle

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

BOURBON LA CHAPELLE

2009

MEDOC

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Seconde propriété du Château Castera, le Château Bourbon la Chapelle provient exclusivement du vignoble.
Le terroir argilo-calcaire est recouvert d?une fine couche de grave de type pyrénéenne.
Les raisins sont sélectionnés sur table de tri. L’extraction raisonnée permet l’obtention de tanins souples qui, associés à une macération relativement courte, confèrent à ce vin un fruité exceptionnel.
Le Château Bourbon la Chapelle est élevé sous bois pendant 6 mois. Cet élevage en douceur permet d’obtenir un boisé discret et élégant qui laisse s’exprimer le fruit du raisin.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Le nez est net et propose des arômes de petits fruits rouges (groseille et fraise des bois).
Le boisé est fin et élégant avec de petites notes de cuir. L’attaque est franche et fruitée, elle évolue vers des tannins soyeux, encore un peu fermes.
L’ensemble est bien structuré, déjà agréable à boire.

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

Prix d’excellence Vinalies, 2011

87/100 – Guide des Vins Gilbert & Gaillard

« Belle robe rouge vif assez soutenu. Nez engageant, frais, mêlant les notes florales et fruitées. En bouche une belle ampleur, des tannins mûrs et un fruit net. En finale, le cabernet sauvignon apporte sa touche de réglisse caractéristique. »

Bourbon La Chapelle

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

BOURBON LA CHAPELLE

2008

MEDOC

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Seconde propriété du Château Castera, le Château Bourbon la Chapelle provient exclusivement du vignoble.
Le terroir argilo-calcaire est recouvert d?une fine couche de grave de type pyrénéenne.
Les raisins sont sélectionnés sur table de tri. L’extraction raisonnée permet l’obtention de tanins souples qui, associés à une macération relativement courte, confèrent à ce vin un fruité exceptionnel.
Le Château Bourbon la Chapelle est élevé sous bois pendant 6 mois. Cet élevage en douceur permet d’obtenir un boisé discret et élégant qui laisse s’exprimer le fruit du raisin.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Le nez est fruité avec une belle intensité aromatique et un discret boisé en arrière plan.
En bouche, l’attaque est franche et agréable. Les tannins sont souples, permettant l’expression des notes de fruits rouges.
A déguster dès à présent, le Château Bourbon la Chapelle est un vin de plaisir, souple et léger, qui accompagnera agréablement vos apéritifs et grillades.

Télécharger la fiche technique

REVUE DE PRESSE

85/100 – Guide des Vins Gilbert & Gaillard

Robe d’un rouge jeune et soutenu. Nez de fruits rouges mûrs presque confiturés. En bouche, un vin charpenté, puissant, généreux. On l’ouvrira à table sur une côte de boeuf ou un gibier.

Perle Rose

DÉCOUVREZ LES MILLÉSIMES

PERLE ROSE

2015

ROSÉ

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

La rosée matinale, qui perle sur les baies de raisin juste avant les vendanges, a des reflets roses. Ce spectacle n’a pas laissé insensible l’œil de nos vignerons.

Ainsi est né Perle Rose du Château Castera, un rosé de Merlot, conçu pour apporter une note de fraîcheur dans la gamme des vins du château.

Produit en petite quantité, notre rosé est issu de raisins spécialement sélectionnés pour leur coté fruité. Cette bouteille accompagnera magnifiquement votre été et sera le parfait accord avec vos salades et vos barbecues.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Couleur magnifique qui nous renvoie à l’enfance, un vrai sirop.

Le nez est ouvert avec beaucoup de fraîcheur, il exhale des petites notes de fruits rouges, fraises et framboises écrasées, avec une petite touche mentholée. Évoque à la perfection le bonbon anglais.

L’attaque acidulée évolue rapidement sur des petits fruits rouges qui explosent en bouche. L’ensemble est croquant et gourmand, il laisse une belle sensation de fruité. Parfait pour un apéritif entre amis ou une grillade autour de la piscine.

Télécharger la fiche technique

apostrophe 2007

APOSTROPHE

2007

CUVÉE PREMIUM

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

Contrairement à l’année précédente, l’hiver 2007 fût peu rigoureux, mais avec un mois de mars plutôt frais, le débourrement ne fût pas particulièrement précoce. Le mois d’avril, exceptionnellement chaud (25° à 30° durant plusieurs jours), nous fit craindre un nouveau 2003. Il n’en fût rien…

La floraison, qui a débuté fin mai et s’est étalée sur plus de deux semaines en raison de ce temps instable, provoqua un peu de coulures et de fortes attaques de mildiou. Des travaux en verts extrêmement méticuleux furent donc effectués.

La véraison, commencée début août, se déroula dans des conditions acceptables car le mois de septembre fût marqué par l’arrivée de l’été. Avec un mois d’octobre très sec, le développement du botrytis fût moindre ce qui permît d’atteindre une maturité suffisante pour réaliser un millésime honorable.

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Les raisins vendangés sont issues des plus vieilles parcelles de vigne de notre meilleur terroir argilo-calcaire. Apostrophe est élevé pendant 18 mois dans des barriques de chêne français issues de la réputée forêt de Tronçais dans le centre de la France.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Le nez est bien ouvert sur des notes de pain d’épices, de fruits rouges et noirs. En bouche, on retrouve une belle matière à la fois encore charnue avec des tanins fondus. Une pointe de fraicheur qui souligne l’ensemble avec une belle longueur en fin de bouche.

DATES DE VENDANGES

30 septembre – 18 octobre

Télécharger la fiche technique

alexandrin 2009

ALEXANDRIN

2009

CUVÉE PREMIUM

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

Un des hivers les plus rigoureux depuis vingt ans, le début d’année 2009 a laissé le souvenir d’une tempête dévastatrice le 24 janvier, mais aussi d’une période de grand froid tout début janvier marquée par des gelées nocturnes dépassant les -10°C.

Il fallut attendre la fin février pour revenir à un temps calme et ensoleillé. Le débourrement débuta fin mars/début avril après un mois de mars relativement sec. Le mois d’avril a offert des flux très changeant avec une pluviométrie importante. A contrario, mai prit des couleurs d’été, une deuxième quinzaine très chaude marquée par des orages fréquents.

Le mois de juin offrît des conditions idéales pour une floraison qui débuta au Château Castera la deuxième semaine. S’en suivit un très bel été avec des journées chaudes mais pas caniculaires et des perturbations peu fréquentes. L’absence de pluie fin juillet ralentît un petit peu la croissance de la vigne pour arriver à une véraison vers la mi-août. En septembre et octobre l’été continua : soleil, chaleur et sècheresse dominèrent, ce qui permît d’atteindre sereinement une très belle maturité de la vendange.

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Les raisins vendangés sont issues des plus vieilles parcelles de vigne de notre meilleur terroir argilo-calcaire. Alexandrin est élevé pendant 18 mois dans des barriques de chêne français issues de la réputée forêt de Troncais dans le centre de la France.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Son nez est marqué par l’élevage avec des notes de cacao grillé, des notes de torréfaction et du fumé.

Sa bouche est toute en délicatesse avec des tanins généreux, beaucoup de fruits noirs et un joli boisé. Une finale ample et longue.

DATES DE VENDANGES

28 septembre – 15 octobre

Télécharger la fiche technique

inspiration 2003

INSPIRATION

2003

CONDITIONS CLIMATIQUES DU MILLÉSIME

L’année 2003 restera comme celle d’un été caniculaire, comme 1956 fût celle des gelées hivernales et 1991 celle des gelées printanières.
Le début d’année fût froid jusqu’à fin février. Le printemps fût quand à lui très doux et les pluies furent concentrées sur le début du mois d’avril. Ces conditions ont été favorables à un débourrement précoce et à la croissance de la vigne. La floraison relativement longue et hétérogène est dûe à des températures chaudes et aux orages de juin. L’été fût quand à lui très chaud avec plusieurs jours à 40°C. Ces éléments eurent
pour conséquence de nous donner un millésime à faibles rendements.

COMMENTAIRES D’ÉLABORATION

Les raisins vendangés sont issues des plus vieilles parcelles de vigne de notre meilleur terroir argilo-calcaire. Inspiration est élevé pendant 18 mois dans des barriques de chêne français issues de la réputée forêt de Troncais dans le centre de la France.
Inspiration a été pendant longtemps réservé à la consommation personnelle de la famille propriétaire du château.

COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION

Le nez est bien ouvert et marqué par des notes tertiaires, d’élevage, cuir, fourrure et de gibier.
Nous pouvons noter des fruits noirs confits, des épices très douces et une pointe de fraîcheur réglisse, mentholée.
La bouche est délicate pleine de finesse velouté et tendre. C’est un vin soyeux élégant long en bouche.

DATES DE VENDANGES

30 septembre – 18 octobre

Télécharger la fiche technique

DÉCOUVREZ AUSSI

chateau_castera_th
marquis_de_castera_th
chateau_bourbon_la_chapelle_th
perle-rose_th
apostrophe_th
alexandrin_th
alexandrin_th

Castera dans le monde

La qualité des vins du Château Castera
est désormais reconnue dans plus de 20 pays

France, Allemagne, Suisse, Luxembourg, Russie, Pologne, Belgique, Danemark, Italie, Royaume-Uni,
Chine, Japon, Corée, Thailande, Hong Kong, Polynésie Française (Tahiti), Nouvelle Calédonie, Brésil, Mexique, Canada, USA, Singapore